J’ai une vie de princesse… qui se serait légèrement pris les pieds dans le tapis

A l’heure où je vous écris, une tonne de linge sale croupit tranquillement à côté de la machine à laver, je n’ai toujours pas terminé commencé le dossier d’inscription de mon fils à l’école (pour une première, je commence très très fort), mes géraniums sont à l’agonie dans un terreau aussi sec que le désert d’Atacama et je viens de mettre mon fils dans son lit alors qu’il s’était endormi tout habillé devant l’Age de Glace après avoir mangé 5 pépitos, un kinder et un biberon de lait de croissance bio car je suis une mère hyper responsable (encore une fois, si une assistante sociale passe par ici, c’est mort pour moi).

Dois-je préciser que j’ai cuisiné 100% picard ce soir ou vous avez déjà compris que je suis une femme parfaitement organisée doublée d’une mère exemplaire ?

Je ne sais pas comment ça se passe chez vous mais chez moi, la journée type ça ressemble à peu près à ça :

– « Tubulup » =sonnerie iphone qui te dit « lève-toi ». Réaction « Arrrrrgh »

– « Tubulup » (= re-sonnerie iphone qui insiste) + cri strident d’un bébé qui vient de se réveille et qui meurt de faim. Réaction : Soupir, grognement, première insulte de la journée (le tout en boucle jusqu’à la cuisine pour préparer le biberon qui fera taire l’alarme qui me vrille le cerveau encore embrumé de sommeil).

– Biberon pour l’enfant d’amour puis douche + habillage + coiffage + maquillage + préparation du sac des enfants pour la nounou en 15 mn = mon look est tellement proche du néant que si je croisais une rédactrice de mode, elle vomirait sans doute son eau chaude citronnée du matin. Quant à  mes enfants, ils auront le choix entre galettes bretonnes et compote pomme-abricot pour leur repas de ce midi.

– Il est 7h du mat. Je claque la porte et laisse derrière moi le papa super-héros s’occuper des enfants. Voiture. 1h de route (si pas d’embouteillage) et puis c’est parti pour la première partie de la  journée : boulot. Ordinateur allumé, mails, agendas et puis on s’y met (enfin on essaye). Téléphone, réunions, etc….

– Et puis, STOP. Fin de la première partie de la journée.

– Re-voiture et re-1 heure de route.

– Arrivée chez la nounou. Ramassage des enfants. Retour maison. On pose les affaires. Et hop direction le bain sans transition. Pour le premier (« pop » 11 mois), ça va. Pour le deuxième (« Bibou », 3 ans), c’est la guerre. Pleurs, cris, vols de spiderman et autres jouets trouvés à portée de main à travers la pièce. Le bain ressemble à un combat de catch version aquatique. J’adore ma vie.

– Fin du bain. Je reprends un peu mon souffle avant d’attaquer la deuxième épreuve de la soirée : le repas.

– Comme le bain-catch a duré plus longtemps de prévu, mon petit « Pop » est affamé et me le fait savoir en déclenchant son alarme d’enfant affamé en détresse version XXL. La course contre la montre vient de commencer. Il me reste environ 10 secondes et 30 centièmes avant que mon typan n’explose et que mes nerfs fondent sous l’effet du stress. J’attrape n’importe quel petit pot sur l’étagère et je le jette dans le micro-ondes. Je ne vérifie pas s’il est froid, chaud ou bouillant, ma seule préoccupation étant de faire taire l’énergumène chanteur de métal qui a pris possession de mon adorable bébé.

– C’est bon, le métaleux s’est calmé. Je peux passer à mon deuxième enfant d’amour. Après l’avoir appelé 56 349 fois pour lui dire de venir à table, je vais le chercher dans sa chambre. En poussant la porte, j’ai juste envie… de me pendre. Ce que je vois ressemble à la Louisiane après le passage de l’ouragan Katrina. L’enfant d’amour est en train de péter un plomb parce qu’il ne retrouve pas son « moyen spiderman ». Là, je fais appel à toute la puissance zen disponible dans le cosmos et je dis à mon fils « Bibou, mon coeur, on cherchera la cachette du moyen spiderman tout à l’heure car maintenant c’est l’heure de manger ». Et là, je me rends aussitôt compte que toute la puissance zen du cosmos est probablement en rupture de stock quand mon adorable enfant d’amour me répond « NAAAAAAAN, je veux pas manger, je veux mon MOYEN SPIDERMAN !!!!!!!!! ».

– Je ne cherche pas à comprendre, je tourne les talons et vais rejoindre mon autre adorable enfant d’amour qui est justement en train de s’enfoncer une bille dans le nez.

– Sur ce, le papa super-héros rentre du boulot. Je l’accueille comme une fleur parce que je suis une femme exemplaire, une mère et une épouse chez qui l’harmonie et la joie de vivre sont des soeurs jumelles. En gros, je ressemble à ce qu’il a vu au réveil au moment du « tubulup ». Grimaces, soupirs, grognements et %#!=!!

– Je passe le relais au papa super-héros pour le repas du monstre enfant d’amour. Pendant ce temps, j’en profite pour me transformer en princesse aller coucher le bébé d’amour (qui pour le coup est vraiment un bébé d’amour. Ben oui quand même, c’est pas toujours l’enfer non plus !) et  faire une lessive. Ma vie est glamour et passionnante.

– Il est 21h30, après avoir essayé de coucher l’enfant d’amour, on renonce. C’est l’heure du repas » Picard express » pour parents au bord de la dépression. On boit une bière parce que merde, faut bien trouver un truc sympa à faire !

– Fin du repas gastronomique, j’ai envie de dormir comme un ours en hibernation mais l’enfant d’amour n’a toujours pas retrouvé son « moyen spiderman » et semble vouloir me dire qu’il n’est pas question de s’endormir sans lui. J’envoie une prière au cosmos intersidéral pour qu’il m’envoie ce qu’il lui reste de puissance zen. Même un gramme, c’est pas grave, je prends quand même.

– Le papa super-héros vole à mon secours en me disant que je peux allez me coucher et qu’il va lutter seul contre le monstre d’amour qui ne veut pas dormir. Je n’insiste pas. Je titube jusqu’à la chambre et je m’écroule dans le lit. Evidemment, je zappe allègrement la case « je suis une princesse qui se démaquille TOUJOURS avant d’aller se coucher ». Et pour ce qui est du soin ‘nuit magique » qui m’a coûté un bras il y a 6 mois, il attends toujours bien tranquillement dans son pot.

– Je m’endors… sans avoir préparer le sac des enfants pour aller chez la nounou le lendemain, sans avoir avancé sur l’inscription de mon enfant d’amour à l’école et sans avoir arrosé mes géraniums. Je ne parle même pas de mes ongles tous pourris qui auraient bien besoin d’une manucure. Par contre, j’ai quand même eu le temps de faire une lessive. Victoire ! Je n’ai pas perdu mon temps aujourd’hui. Ouf !!!

Demain (ou plutôt quand je trouverai le temps d’écrire un nouveau post), je vous parlerai de ces femmes-mères-blogueuses  toujours impécablement manucurées qui vivent dans des maisons qui te font mourir de jalousie dont les enfants mangent du risotto maison et de la tarte aux pèches du jardin. Juste parce que c’est une énigme pour moi.

Note à celles qui viennent de lire ça et qui n’ont pas encore d’enfant : pas de panique, les filles. Rien ne dit que vous serez aussi désespérante que moi 😉

Advertisements

14 réflexions sur “J’ai une vie de princesse… qui se serait légèrement pris les pieds dans le tapis

  1. Je viens de découvrir ton blog, j’adore ! Cet article me rassure tellement……. Et crois moi, on doit rivaliser en matière d’organisation. Heureusement que le père formant est là…

  2. PAREIL ICI. Je découvre ton blog via HC et je viens de me payer une bonne tranche de rigolade (en sous marin parce que au boulot en attendant que l’heure tourne pour que je puisse aller retrouver bibou malade à la maison et aller acheter ses médocs).

    • Merci !!! « Un bonne tranche de rigolade », je crois qu’on ne pouvait pas me faire plus plaisir ;-). Ton blog est très sympa et tu as tout l’air d’être une maman super créative et qui ne manque pas d’humour. Tout ce que j’aime ! A bientôt !!!

    • Merci, c’est très gentil. Je suis allée faire un tour sur ton blog et en tant que maman de deux petits gars de 3 ans et 11 mois, je pense qu’on a pas mal de choses en commun (si on met à part le fait que pour toi, ce sont des filles !). A bientôt 😉

    • Merci ! Quand j’ai commencé ce blog, je me suis dit que mon but c’était de partager ma vie, ses joies et ses petites galères tout en faisant rire et sourire. Autant dire que ton commentaire me fait super plaisir ! A bientôt.

Questions, avis, commentaires : ici, c'est chez vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s