Vivre avec un radar à conneries et une mitraillette à paroles

D’un côté, mon petit « number two », 18 mois et 14 kg, mèches blondes et regard bleu azur. Un visage d’ange répondant au surnom de « Pop » ou plutôt « pop la bêtise » car cet enfant ce bulldozer en couche est doté d’un radar à conneries ultra sophistiqué.

De l’autre, mon « grand », 3 ans 1/2 et 17kg, tignasse châtain et yeux verts. Une petite gueule d’amour généralement appelée « Bibou » quand il est possible d’en placer une car cet enfant cette machine à paroles débite sans relâche questions-chansons-histoires-ordres en dépassant généralement le mur du son.

Au milieu, NOUS : papa-super-héros et maman-moi tremblants à l’idée d’affronter un week-end gris et pluvieux avec nos monstres enfermés à la maison…. ce qui donne à peu près ceci :

« Maman, tu me bagarres ? C’est comment qu’on fait du miel ? A l’école, Corentin c’est mon copain et Martin il y a fait des bêtises et puis y’a des petits copains nouveaux mais je sais pas comment ils s’appellent. Maman, tu me bagarres ? Maman, tu joues avec moi aux Ninjago ? Maman, tu me prêtes ton téléphome ? Maman, tu me bagarres ? Pourquoi l’eau on peut pas la prendre ? Maman, je veux un prince ! Maman, tu me bagarres ?….. »

Pendant ce temps, la petite chose blonde de 18 mois essaye de retirer le cache-prise avec ses dents (j’en rajoute à peine), monte sur une chaise pour attraper le cactus (véridique cette fois!), renverse, écrase, déchire tous ce qui est à sa portée… et se roule par terre de rage quand on lui dit « Non, on ne peut pas ».

Tout ça dans un laps de temps d’environ 40 secondes… et un week-end, ça dure 48 HEURES, je vous le rappelle.

Solution n° 1 : les occuper = atelier pâte à modeler (erreur de gravité moyenne)

pate a modeler

Temps de répit estimé : 30 mn. Temps réel de répit : 10 mn

Explication : tout commence bien quand soudain :

> alors que l’un raconte « Maman, tu peux m’aider pour faire un spiderman ? On peut faire des formes de coeur ? Comment on fait pour faire une boule ? Maman, tu sais à l’école on fait pas de pâte à modeler mais avec la maîtresse on fait des trucs avec des bouts qu’on colle. Maman, elle vient d’où la pluie ? Et après elle va où la pluie ? Maman, je veux un petit filou au chocolat avec un pirate dessus ! Maman, regarde j’ai fait un caca-prout avec la pâte à modeler ! »

> l’autre est en train d’essayer de rentrer dans sa bouche une énorme boule bleue de pâte à modeler. La chose étant récalcitrante, il la mord, la jette par terre et marche dessus. L’autre bout est jeté part dessus la table et vient atterrir sur la vitre de la cheminée (brûlante la cheminée).

Solution n° 2 : les laisser faire ce qu’ils veulent (erreur de gravité extrême)

Le tableau : l’un se tient devant vous avec un sabre laser aussi grand que lui en répétant « Maman, tu me bagarres ?  Maman, tu me bagarres ? MAMAN, TU ME BAGARRES !!!!!!!!! » et l’autre, dans un élan de solidarité avec son frère, empoigne le deuxième sabre laser (qui doit faire 50 cm de plus que lui) et vient défier son adversaire dans un geste….. disons « maladroit ». Bilan : de la casse (beaucoup), des bleus, des bosses, des pleurs hurlements.

>> l’un des fameux sabre laser en question est visible sur l’une des photos ci-dessus. Comme quoi, avec des enfants la future galère n’est jamais bien loin de celle que tu es en train de vivre (dicton du jour).

Solution n°3 : sortir tous les jeux et jouer avec eux. Cette solution requiert deux éléments indispensables pour ne pas se solder comme la pire des idées du week-end : une pêche d’enfer (ce que tu n’as plus en stock depuis que tu as eu la bonne idée de faire des enfants) et des nerfs d’acier (même remarque entre parenthèses que précédemment). Ajoutons à cela qu’il faut aussi prévoir environ 2 à 3 jours de temps libre pour ranger ce qui s’appelait « une chambre » avant d’avoir eu cette idée (de merde !!!).

Au bout de 48 heures, on a finalement survécu. On ne sait pas trop comment mais on est toujours là. Presque contents de retourner bosser pour se reposer un peu.

Publicités

Une réflexion sur “Vivre avec un radar à conneries et une mitraillette à paroles

Questions, avis, commentaires : ici, c'est chez vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s